Publié le 18 octobre 2013

 Dangers (presque toujours) cachés. Eléments pour mieux les éviter.

  • Dans cette étude, deux séries de photos donneront des indications sur ce qui attend les quilles de nos bateaux : hauteur réelle, position, éléments non signalés ou approximativement cartographiés.
  • La première correspond à une marée de 115 avec une pression atmosphérique neutre.
  • La seconde est très proche du zéro des cartes, référence des altitudes marines, avec  marée de 118 et anticyclone  puissant de 1032 hPa.

Extraits de carte Web GeoGarage d’après la carte du SHOM n°7121. Ne pas utiliser pour la navigation.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

1)   SEPTEMBRE 2010     coef  = 115     p = 1015 hPa    vent  = 2 nds

Zone Verrès :

Zone Verrès :

 

1 Roche Est des Verrès :

Roche Est des Verrès

2 Roche Est de Pierre profonde :

Roche Est de Pierre profonde1Roche Est de Pierre profonde 2

 

3 Roche Ouest de Pierre profonde :

oche Ouest de Pierre profonde 2 oche Ouest de Pierre profonde 1

4 Le Taureau

Le Taureau 1 Le Taureau 2

Commentaires sur cette zone :

  • Les cotes présentes sur les cartes sont sensiblement erronées.
    Le Taureau donné entre 1,8 (anciennes cartes) et 1,1 émerge à peine, et la roche Ouest entre 1,5 (anciennes cartes) et 0,8, est en fait légèrement plus haute que le Taureau.
    Ce jour-là la hauteur d’eau était Zéro des cartes + 50 cm, ce qui donne une erreur de l’ordre de 0,5m.
  • Donnée parfois pour 0,4 la roche à l’Est de la Pierre Profonde est un peu plus haute que prévu. Son tombant Nord semble moins étendu que sur les cartes qui en font état. Par ailleurs, cette roche Est est très proche de la Pierre Profonde, ce qui n’est pas le cas sur les cartes, notamment vectorisées.
  • La roche Ouest quant à elle s’en éloigne, d’environ 50 m.
  • La roche Est des Verrès est rarement signalée mais sans précision de cote. Aucun dessin sur les cartes numériques alors même qu’elle est distante d’une dizaine de mètres et que d’après nos observations elle devrait être à 0.8 environ.

Position relevée des roches Ouest et Est de la Pierre profonde.

Appuyant l’impression des photographies, mais sous toutes réserves liées à la précision des appareils, on note un décalage vers l’Ouest des dangers (à confirmer, 15 à  20m environ), surtout  gênant pour la roche Ouest, tandis que le Taureau est correctement situé.

Position relevée des roches Ouest et Est de la Pierre profonde

Carte du Shom, version plus ancienne. Ceci illustre également, et particulièrement, qu’une carte à bord DOIT être à jour. La roche Ouest, par exemple, y est maintenant donnée pour 0,8.
Malheureusement  sa position est toujours imprécise,  quel que soit l’éditeur.


Zone Ile Vierge :

Zone ile vierge

zone ile vierge 2 zone ile vierge 2

Commentaire :

Cette ‘dent’ qui s’avance de 30 m environ dans le sud du rocher est très rarement visible, à un endroit où il est d’usage de tourner à droite pour rejoindre la crique Sud de l’ile vierge. Sa cote est moins haute que prévu semble-t-il, mais sa position est exacte. La chaussée la reliant à la terre est presque affleurante.

 

Zone Pointe de Rostudel :

Zone Pointe de Rostudel

Carte Navionics, zoom max (cliquez pour agrandir)

Pointe de Rostudel Pointe de Rostudel

Commentaire :

La partie de gauche du rocher marqué par la flèche sur la photo, commence à affleurer seulement u coef 100 environ, et se présente alors comme un cône  isolé, séparé de l’estran et éloigné de la falaise de plus de 150 m, distance confirmée par les cartes (0.1 mile).
Sa hauteur peut être estimée à 1,2m.
Sur la photo on peut mesurer son éloignement comparativement à la hauteur de la falaise (91 m). Son danger essentiel est qu’il peut se trouver sur la route, présumée claire, Morgat – Men Coz.

21 MARS 2011     coef  = 118     p = 1032 hPa    vent  = 2 nds

Retour sur ces casse-quilles ; photos prises cette fois à l’équinoxe de printemps 2011, pleine marée basse, pression atmosphérique écrasant l’eau,  pas de vent. Nous nous sommes intéressés aux  roches les plus dangereuses, les écarts avec septembre pouvant pour les autres se déduire facilement.

Les roches du Taureau :

Les roches du Taureau

 

Taille du sommet de la roche principale : environ 2 x 1 m.
Par rapport à septembre (coef 115), environ 30 cm émergés de plus, dont on peut dire 15 cm dus au coef  (d’après les livres) et 15 à l’anticyclone. Etant très proches ce jour-là du zéro, on a confirmation d’être  loin des cotes des cartes.

Roche Ouest de la pierre profonde

Roche Ouest de la pierre profonde

On mesure ici la position de la roche Ouest,  qui est éloignée d’environ 50m de la Pierre profonde.

Roche Ouest de la pierre profonde

On note aussi que la roche Est donnée parfois pour 0,4 est plus haute à la fois que sa cote et que la roche Ouest  donnée pour  0,8.

Roche Ouest de la pierre profonde

Merci à ce phoque de nous donner l’échelle. Mais revenons à la roche : mêmes remarques que pour le Taureau.

Toujours un peu plus haute que ce dernier contrairement aux cartes.

image040 

Voici son tombant, large et assez similaire à celui du Taureau :

Tombant Roche Ouest de la pierre profonde

Nous avons vu que les cartes donnent des cotes quelquefois différentes, mais que la position des roches l’est parfois également. D’où danger, invisible la plupart du temps.

 

La réalité dit qu’approximativement un tirant d’eau de 1.70  est susceptible de toucher à marée basse d’un coef  >70, ou dans les 2 heures (1 avant, 1 après) entourant  la marée basse de coef >85, etc…

 

Ces hauteurs ‘bâtardes’ les rendent sournoises car très rarement vues, et leur emplacement exact est difficile à mémoriser.

 

Le plus efficace est de les repérer à vue ou au sondeur, et de les transformer en waypoints.

Pointe du dolmen

Pointe du dolmen

Connue de bien des morgatois, elle mérite néanmoins un rappel car elle est la vraie délimitation Nord de l’anse de saint Nicolas. Eloignée d’environ 100 m de la côte, elle n’apparait que quelques fois l’an, et en est donc d’autant plus dangereuse :

Pointe du dolmen

Elle est reliée à la terre par une ligne de roches à peine affleurantes et se prolonge vers le Sud-Est par une basse qui concerne moins la quille de nos bateaux, sauf en cas de houle, mais zone à éviter dans tous les cas.

Un endroit lui aussi habité.

 

Pointe du dolmen

Conclusion :

Cette étude n’est pas exhaustive, mais correspond aux principaux dangers.

Ne croire à rien d’autre qu’à l’observation, se faire une idée en variant les sources et se méfier de tout le reste.