L’Origine des régates à MORGAT

>Retour aux archives

La pratique des courses entre les chaloupes des pêcheurs en Baie de Douarnenez est très ancienne et souvent attestée au 19ième quand le nombre de bateaux a augmenté dans les ports du Finistère.

Mais c’est l’avènement de la voile sportive et la construction de « yachts » qui a conduit à l’organisation de compétitions règlementées vers 1875. Les bateaux de pêche ont continué à participer à ces nouvelles régates.

La Société des Régates de Morgat a été créée en 1884 et a été reconnue par le Yacht Club de France la même année.

En 1886 une Société des Régates de Douarnenez était également reconnue par le Yacht Club de France. Il est vrai que Douarnenez organisait, de façon irrégulière, des régates l’été depuis quelques années.

La première régate de Morgat fut organisée en septembre 1886. Il y eu une autre régate cette année là à Douarnenez. La première régate de Camaret eu lieu en 1889.

A partir de ces dates, et jusqu’en 1914, les trois ports organisèrent pratiquement  tous les ans une régate chacun, en juillet, août et septembre.

Les bateaux se déplaçaient d’un port à l’autre pour courir. Il y avait plusieurs séries suivant la taille des yachts, des chaloupes ou des cotres participants. Ces régates étaient des évènements présidés par les autorités locales. Elles attiraient beaucoup de monde et faisaient l’objet de comptes rendus dans la presse nationale ( Le Temps ), la presse régionale ( LE FINISTERE ) ou la presse spécialisée ( Yacht ).

Création de la société de régates :

« LE FINISTÈRE »    8 octobre  1884

Le Yacht annonce qu’une nouvelle Société de régates vient de se former dans la baie de Douarnenez, à Morgat, et va, pour son début, donner prochainement une course de yacht à voiles.

Première régate de Morgat en 1886

Journal  « Le Temps » du 17 septembre 1886

Extrait du journal « Le Finistère » du 22 septembre 1886

Crozon On nous écrit le 17 septembre:

Nos régates naissantes ont eu un beau baptême. La journée de dimanche était exceptionnellement favorisée par le temps, et le concours de nos excellents amis de Douarnenez n’a pas peu contribué à donner à cette journée un véritable éclat.

Dès le matin, la petite anse de Morgat offrait le spectacle d’une charmante animation. Quantité de yachts pavoisés s’y étaient donnés rendez-vous. Le Paroli, de Douarnenez avec sa haute mature et ses guidons variés, fixait l’attention de tous les connaisseurs. Le Rapide, l’Eglantine, la Fantaisie, la Mascotte, tous habitués à courir et à vaincre sur le vaste hippodrome de l’Océan, avaient aussi leur part de curiosité.

Les courses ont été fournies dans les meilleures conditions. Après l’épreuve que nous venons d’en faire, nous n’avons à souhaiter qu’une chose : c’est que l’été prochain nous ramène nos vaillants coureurs et d’autres yachts dignes de se mesurer avec eux.

Voici la liste des prix de la journée :

1ère série, yachts au-dessous de 5 tonneaux

1er Prix : Rapide (côtre), M. Lucas, de Douarnenez

2e série, yachts au dessus de 5 tonneaux

ler Prix : Eglantine (côtre), M. Grivart, de Douarnenez

2e Prix : Fantaisie (côtre), M. Dufretay, de Douarnenez

3e Prix : Express (côtre), M. Renotte, de Douarnenez

Série embarcations de plaisance au-dessous de 2 tonneaux

1er Prix : Sylphe (cotre), M. Pelliet, de Crozon

2e Prix : Marie-Thérèse (côtre), M. Chancerelle, de Douarnenez

Chaloupes de pêche 1ère série — (Chaloupes de la côte sud)

1er Prix : n°722, patron X…, du Guilvinec

2e Prix : Carnec Alain, de Douarnenez

3e Prix : Bossennec Daniel, de Douarnenez

Chaloupes de pêche 2e série — (Chaloupes du quartier de Camaret)

1er Prix : Quentric Alain, de Morgat

2e Prix : Boussard, de Morgat

3e Prix : Moulin Laurent, de Morgat